Le délai pour mettre en route une grossesse

Le délai pour mettre en route une grossesse

Il faut en moyenne sept mois à un couple pour concevoir un enfant.

C’est un délai moyen, c’est à dire que pour certains la grossesse arrivera dès l’arrêt de la contraception, pour d’autres il faudra 1 an ou plus.

Selon les études démographiques, 3 couples sur 4 conçoivent au cours de la première année. Pour les couples qui n’ont pas conçu au bout de 12 mois, la moitié d’entre eux concevront au cours de l’année suivante.

La meilleure thérapeutique de fertilité est donc le temps, c’est gratuit et non invasif.

La fécondité dépend en premier lieu de l’âge de la femme:

Le délai moyen pour voir arriver une grossesse est de l’ordre de 3 à 5 mois chez une femme jeune, et il augmente ensuite avec l’âge, environ 8 mois à 35 ans, plus d’un an à 40 ans.

Donc si vous êtes en activité sexuelle régulière, ne désespérez pas. Une fréquence d’intimité sexuelle de 2 à 3 fois par semaine en période d’ovulation est favorable à une conception; il n’est pas nécessaire de compter les jours.

Mais si l’inquiétude de ne pas voir arriver une grossesse est importante, le couple peut avoir besoin d’un soutien pour garder confiance en sa propre capacité à procréer, apaiser ses peurs et les auto-jugements négatifs, afin aussi de conserver une sexualité spontanée au lieu que cela ne deviennent une contrainte dans l’efficacité procréative.

Un bilan de base (dosages hormonaux et spermogramme) peut être prescrit à partir de 1 an sans contraception, parfois plus tôt en fonction de l’âge ou d’antécédents médicaux particuliers.

Les couples ont souvent une confiance excessive  dans les techniques de Procréation médicalement Assistée, pour contrebalancer les effets de l’âge. Rappelons qu’aujourd’hui en France, les chances d’obtenir une grossesse par Insémination sont de 12 % par tentative, par FIV de 24% par tentative.

 

Pourquoi une femme ne tombe pas enceinte à chaque cycle ?

La plupart des couples obtiennent bien une fécondation, mais l’œuf qui en résulte meurt dans la majorité des cas dans les quinze jours suivants, souvent en raison d’anomalies génétiques, très fréquentes et purement accidentelles.
L’œuf anormal est évacué avec les règles qui surviennent normalement, la nature faisant bien les choses dans ce cas.
Comme la femme n’a pas de retard de règles, elle ne sait pas qu’elle a été fécondée.

Si un embryon anormal arrête son évolution plus tard, cela se traduit par une fausse-couche précoce, dont le risque augmente avec l’âge.

Citons Henri Leridon, socio-démographe ; il propose deux conseils aux couples en attente de grossesse :